fin

Pourquoi choisir le latin à la fin de la classe de 6e ?

“Je suis en 6ème et je me demande si je dois “faire” du latin l’an prochain…”

– D’abord, tu vas t’apercevoir bien vite que le latin n’est pas une langue étrangère, il est présent tel quel dans nos expressions de tous les jours et il est à l’origine de la plupart de nos mots français. Chaque cours de latin permet d’approfondir le vocabulaire français, d’en expliquer l’orthographe, de trouver l’origine de mots anglais, espagnols et même de trouver des parentés avec les mots allemands. L’apprentissage des déclinaisons oblige à déterminer la fonction des mots et donc à faire beaucoup de grammaire. Le latin est donc un plus, pour le français. La civilisation romaine est abordée dans chaque séquence ; on découvre ainsi comment les Romains s’habillaient, mangeaient, vivaient en famille, pratiquaient leurs cultes, quels étaient leurs régimes politiques… Le latin apporte donc des connaissances générales.

“Cela va me prendre du temps ?…..”

– En 5ème, deux heures de cours ; en 4ème et en 3ème, trois heures permettent de respecter les programmes. En 5ème, un travail personnel de trente minutes à une heure par semaine permet de suivre très correctement. Les déclinaisons sont apprises en classe mais nécessitent absolument des révisions à la maison.

“Si je m’engage en 5ème, puis-je arrêter à la fin de l’année

  • L’engagement en latin vaut le temps du cycle central, soit la 5ème et la 4ème, mais, bien souvent, il sera conseillé de persévérer jusqu’en 3ème.

“Dois-je être bon en français pour pouvoir suivre ?”

– Il n’est pas nécessaire d’en bon en français, il faut être curieux du fonctionnement de la langue et être capable d’absorber un surcroît de travail ; souvent, les “matheux” réussissent bien en latin car les cas et les règles instaurent un cadre loin d’être aussi « fantaisiste » qu’en français.

“On m’a dit que cela rapportait des points aux examens. C’est vrai ?”

  • Au Brevet des Collèges et au Baccalauréat, le latin est valorisé et ne peut à l’inverse pénaliser. C’est le systèmes des options, avec une prise en compte des points au-dessus de la moyenne.

Maintenant, à toi de réfléchir avec tes parents…

Mme Testu

LE PERSONNAGE DU MOIS ET DE FIN D’ANNEE 2010/2011

MADAME SYLVIE JARDIN, PRESIDENTE DE L’OGEC

Sylvie Jardin, vous avez été élue récemment Présidente de l’OGEC d’abord bravo, et faisons un peu plus connaissance.

Je précise à tous que l’OGEC veut dire Organisation de Gestion de l’Enseignement Catholique.

Certains maîtres ou maîtresses ainsi que beaucoup de professeurs me connaissent puisque mes deux enfants ont été scolarisés à Saint-Victrice mais mon fils a vingt ans alors… il y a eu des changements depuis !! Et puis je faisais déjà partie du bureau de l’OGEC du temps de M. Mas, en tant que secrétaire.

Parlez moi un peu de vous :

Je suis née à Vernon, j’ai 52 ans et je suis comptable.

Quel est votre parcours ?

Je suis allée à l’Ecole des Dames Blanches à Yvetot pour y apprendre le métier de comptable. Puis j’ai voulu réaliser un rêve de jeune fille et j’ai trouvé un employeur qui a bien voulu m’intégrer à un contrat d’apprentissage dans la coiffure. Malheureusement dans ce domaine, ma carrière a été courte car j’ai eu des ennuis de santé qui m’ont empêchée d’exercer. Alors, j’ai suivi une remise à niveau dans mon premier métier de comptable et j’ai rapidement trouvé du travail dans un établissement de gestion à Bois-Guillaume.

Quelle est votre qualité première ?
La ténacité 

Vous connaissez-vous un défaut ?

Je ne suis pas assez sûre de moi-même donc un manque de confiance.

Un bon souvenir à Saint-Victrice par l’intermédiaire de vos enfants ?

Certainement la méthode d’apprentissage de Madame Anne Blondel avec mon fils Jonathan qui, dyslexique, a réussi à lire grâce à sa façon d’apprendre.

Un de vos meilleurs souvenirs personnels :

La naissance de mes enfants

Quels sont vos loisirs ?

La lecture (surtout les policiers) et le cinéma (aventure, bagarre)

Avez-vous une passion ?

Partager des moments privilégiés avec mes enfants : j’ai remonté un véhicule automobile avec mon fils puisque nous aimons tous les deux la mécanique. Avec ma fille, c’est plus « féminin » : cinéma, shopping….


Vos projets à court terme ? 

Réussir ma mission au sein de l’OGEC.

A plus long terme, je compte bien profiter de ma retraite et surtout de mes petits- enfants


SPECTACLE DE FIN D’ANNEE

Lundi 21 juin, les élèves des ateliers step, chant et chorale ont proposé un spectacle au Foyer municipal de Bihorel. La bonne humeur n’a pas empêché les talents de s’exprimer, y compris ceux de quelques professeurs « téméraires ».

[nggallery id=85]

Brèves
  • Naissance06/01

    Mme Vébobe (secrétaire et "voix de Saint-Victrice") a donné naissance à Kéilha, une ravissante petite fille arrivée le 31 décembre, au crépuscule de 2020.

    Joie et et santé au bébé et à sa famille !

  • Collecte de la Banque alimentaire12/12Grâce à la générosité des clients et à la présence des collégiens (et des adultes qui les accompagnaient), il y a eu 3 600 Kg de nourriture récoltés. Cela représente près de 7 200 repas. Merci à tous.
  • Portes ouvertes samedi 31 janvier 202110/12

    de 9h30 à 15h30

    si vous ne pouvez-venir nous voir ce jour-là, n'hésitez pas à appeler au 02 35 60 23 79 pour demander un rendez-vous.

  • Célébrations de Rentrée08/09

    à Sainte-Thérèse-d'Avila : 10 septembre 2020

    à Saint-Victrice : 25 septembre 2020

  • Le JSN change de support09/05Après quelques mois d'expérimentation d'un blog, nos articles vont être disponibles pour le grand public. En attendant, suivez le fil de l'actualité en cliquant ici  
  • le Journal sans Nom07/01Pour lire les reportages de l'Institution, cliquez ICI
  • Naissance21/10Mme Hamadouche, l'une des aimables secrétaires de notre Institution, a donné naissance à Ilyan, un petit (mais déjà grand !) garçon né le 20 octobre 2018. Compliments aux jeunes parents !
  • Sainte Thérèse d'Avila15/10Bonne fête aux Thérèse et à notre école, dédiée par ses fondateurs à cette grande sainte. Aujourd'hui, 15 octobre, nous fêtons celle qui a fondé l'un des ordres religieux les plus connus : les Carmélites. Que la grandeur de ses prières nous accompagne... aussi souvent que possible !  
  • Pour les relations parents-enfants : la cahute08/10A l'initiative de M. Sibenaler, l'association la Cahute propose des activités favorisant la rencontre enfants -parents (entre 3 et 12 ans, environ). Réunion d'information MERCREDI 10 OCTOBRE à 19h , au 44 rue Verte à Rouen.
  • Demandes d'aides27/09Les imprimés pour les Bourses de collège et pour l'aide à la restauration (collégiens !) doivent être remis au Secrétariat le 29 septembre au plus tard. Les retardataires n'ont plus que 2 jours !!