Semaine A
<< Déc 2017 >>
lmmjvsd
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Patrick Nivon

Les collégiens défient le Castor

Concours Castor Informatique

Depuis la semaine dernière, les classes du collège Saint-Victrice se succèdent en salle informatique pour se défier les unes les autres et se mesurer à d’autres écoles, collèges et lycées de France.

Les 3B en plein effort.

Les épreuves? Des questions se rapportant de près ou de loin à la logique de programmation informatique. Chaque questionnement est décliné en trois niveaux de difficulté croissante.

L’enjeu? Gagner le plus de points possible en 45 minutes pour espérer figurer dans les 10% meilleurs scores nationaux de leur catégorie et remporter le droit de participer au Concours Algorea. L’enjeu est également interne puisque depuis la première classe à être passée en salle info, les meilleurs scores sont notés au tableau. Quelle sera la classe qui aura le meilleur joueur? L’Institution Saint-Victrice parviendra-t-elle à qualifier des élèves pour le concours Algorea?

Avec 46.380 élèves en 2011, le concours Castor multiplie par 10 le nombre de participants en 6 ans en atteignant 474.903 en 2016.

Devant la motivation manifestée par tous les élèves, et en attendant la publication des résultats nationaux, on ne peut que d’ores et déjà prendre rendez-vous pour l’édition 2018.

Pour en savoir plus…

Remscheid, mardi 5 décembre

Épilogue

Saison 11, épisode 10

8h15 : À l’heure où tout Saint-Victrice débute sa journée de travail, les Quarante expatriés prennent la route. Agitant les lampes torches de leurs téléphones portables, ils font un dernier au-revoir à leurs familles.

Un au-revoir flashy.

Les nuages et les yeux de nos « Petits » se chargent d’assurer un équilibre humide de part et d’autre des vitres du car.

Flashback : Quelques minutes avant 8 heures.

Dès 7h30, le car rentre dans la cour de l’école. Les soutes ouvertes, Cyrille se charge de les remplir. Il semble que les mêmes bagages occupent un espace plus grand qu’à l’aller.

Dans la cour et sous la pluie.

À quelques minutes de l’embarquement, les embrassades commencent. Puis elles se font plus nombreuses. Puis plus longues. Plus intenses.

Et puis c’est la montée.

9h17 : Nous sommes dans le contournement de Cologne. Chaque changement d’autoroute, chaque bretelle s’accompagne d’un ralentissement suivi d’une fluidité relative de la circulation…

– Oh! Regardez! Nous dit Cyrille. Une formation en V d’oies sauvages nous survole en direction du nord. Du nord, tient, c’est bizarre! Je croyais que les migrations hivernales des volatiles étaient dirigées vers des contrées plus chaudes.

10h00 : Pause vidange… Non, pas pour le car… Pour nous ;-)

10h35 : … 36, 37, 38, 39 et 40. Tout le monde est là! Cyrille, on peut y aller!

10h42 : Au revoir l’Allemagne… Bonjour la Belgique. On se rapproche!

Un alignement de lampadaires digne des autoroutes belges.

Exercice : Les lampadaires belges.

Sur les autoroutes belges, la répartition des lampadaires est de 8 mats tous les 500 mètres. Lorsque nous roulons à notre vitesse de croisière, nous pouvons en compter 133 toutes les 5 minutes.

  1. Traduisez l’enoncé en Allemand.

12h12 : 2.394 lampadaires plus tard… On avance toujours. On ne devrait pas tarder à s’arreter. Légèrement mais régulièrement secoués par les légères irrégularités de surface des autoroutes belges, nos estomacs nous rappellent qu’ils n’ont plus grand chose à dissoudre.

ATTENTION : L’heure d’arrivée ne tient pas compte des pauses à venir.

12h50 : À taaaaaaaaable!…

13h45 : On reprend la route…

13h52 : … On est en France !

À gauche, le dernier lampadaire belge.

14h54 : On y est presque… Le timing sera respecté.

ETA 17:00

15h46 : Ça sent la maison…

La porte nord de la Normandie.

16h10 : Dernière petite pause pipi à l’aire de Maucomble, un peu après Neufchâtel… Pour être sûrs de ne pas arriver trop tôt, à l’heure déjà difficile de sortie des élèves du collège… On a quand même un gros véhicule à garer! 16h27, on repart déjà.

16h37 : Sortie 12, Moulin d’Ecalles.

16h46 : Sortie 13, La Ronce… La prochaine c’est la notre.

16h48 : On est à Bihorel. On va arriver par la boulangerie. Dans le car, l’excitation des retrouvailles est à son comble.

16h55 : On est arrivés !!!

L’équipe germano-française de l’échange franco-allemand vous adressent leurs remerciements pour la confiance que vous leurs avez témoignée en leurs confiant vos « Petits Gaulois » pour ce séjour chez leurs « Cousins Germains ».

… et merci à toi, Cyrille, de la part de nous 43 !

De votre envoyé spécial, Herr Ni  von Patrick, sur le chemin du retour.

Remscheid, lundi 4 décembre

Remscheid forever !

Saison 11, épisode 9

8h20 : Drrrrrrrring! Au signal de Monsieur G. toute l’équipe se met en marche vers notre Quartier Général.

Le pas de la Bibliothek franchi, chacun retrouve sa place et ouvre grand ses  oreilles pour écouter notre animateur vedette. Ainsi, les événements vécus par chacune et chacun d’entre nous vont faire l’objet d’un récit détaillé, parfois déformé, souvent toujours enjolivé :-)

______________________

Previously, on Remscheid…

Saison 11, épisodes 7 et 8 :

Après nous avoir expliqué pourquoi ils ne seront que 38 ce matin (Rien de grave, ils rentreront quand même avec nous demain :-) c’est par « nos » histoires, de Madame L. et moi, que IL continue son sketche. Dans un soucis d’exactitude, nous devons parfois souvent l’interrompre pour rétablir la juste vérité.

Quant à ce qu’il advint des «Petits», une chose est certaine, il ne se sont pas ennuyés du tout : Trempoline Park, karting (une «victime» dans les rangs français ;-), bowling, Château de Schloss Burg, sortie à Essen, à Cologne (Montée dans les tours de la Cathédrale, musée du chocolat, marché de Noël, manger « les meilleurs donuts du monde » …), restaurant (spécialités italiennes, chinoises, japonaises, américaines, arabes, :-), musée du rayon X, magasin d’usine Haribo, piscine, atelier déco de Noël, match de football Borussia Dortmund vs Bayer Leverkussen, match de hand-ball, dégustation de curry wurst, billard, Mc Do, roulés-boulés dans la neige, jeux Wii, patinoire, tennis…

______________________

9h10 : Madame Eggers vient nous livrer le programme de la matinée et nous répartissons ensemble les élèves dans les groupes des différentes activités. Cours de Math, cours de Musique, cours d’Histoire Politique, cours de Pâtisserie débuteront vers 10h.

En attendant, la Banque va ouvrir. Déjà, les premiers « clients » forment la file d’attente.

La trésorerie va en prendre un coup!

10h05 : Là tout n’est qu’ordre et beauté… Ils ont tous rejoint une activité.

Silence !…

10h46 : Côté cuisine, les petits gâteaux de Noël sont déjà prêts à passer au four.

Les 4°  mettent la main à la pâte.

Une vraie ruche, cette Küche !

15 minutes à 175°C.

Et pendant ce temps là…

Corvée de vaisselle!

… Et déjà les premières fournées! Hmmmmmmm…

Et vous n’avez pas les odeurs !!!

12h15 : Dehors, comme si le pays voulait nous retenir, un épais couvercle de brume nous enveloppe. Néanmoins, Cyrille va nous conduire à Allee Center, notre centre commercial favori de Remscheid, pour nos dernières « petites » ( pas pour tout le monde ;-) emplettes.

À plus dans l’ bus.

À et quart dans l’car!

12h34 : Rendez-vous ici à 15h00!

Et le taux de croissance allemand prit subitement 2 points.

15h07 :  Ben je crois qu’on va pouvoir y aller… * Tout le monde a l’air d’être là… Comptons pour vérifier !

Coup de pouce à l’industrie horticole allemande.

15h23 : Nous sommes en route vers la Gesamtschule où les familles nous attendent très probablement dans la Mensa (« – Avec un s et pas un z », comme me l’assène régulièrement  Monsieur G. à chaque fois qu’il relit des articles déjà publiés), autour des tables qu’elles auront décorées pour le désormais très célèbre Kaffeetrinken.

Dans le car,  tout le monde s’entraîne à tendre son bouquet de fleurs et à dire les quelques mots de remerciement gentils qu’ils vont adresser à leurs familles.

Une forêt de fleurs.

16h00 : Moment de convivialité partagé… et partagée…

Quelques tablées.

Quel beau plateau de desserts!

17h30 : Le réfectoire est vide. Les tables sont nettoyées.  Tout le monde est parti. Seuls restent sur les tables les quelques pots de Poinsettia qui étaient là pour décorer.

C’est depuis la voiture qui me ramène « à mon chez-moi » que je trouve les quelques minutes qui me permettent de clôturer le récit de notre dernière journée. En effet demain 8h00, c’est le départ. Les familles seront attendues dans la cour de la Sophie-Scholl-Gesamtschule où le car sera garé dès 7h30.

D’ici là, les enfants auront à cœur de repasser partout où ils sont allés afin de récupérer toutes leurs affaires : la chambre, la salle de bain, le salon, la cuisine, le garage, le grenier, le cellier… Enfin partout quoi !

Bonne soirée et à tous et à demain.

De votre envoyé spécial, Herr Ni  von Patrick, en direct de Remscheid.

 

*  « Tout le monde » ? Oui, certes. Mais tous les sacs… Ça, non ! La bienséance nous interdit de produire des images du manège de caddies qui a eu lieu entre les magasins et les soutes du car. De plus, les lois sur la protection de la vie privée nous empêche de citer le nom des personnes concernées. Votre imagination fera sans doute le reste ;-)

Remscheid, vendredi 1er décembre

Le Musée du Fer à Repasser 

Saison 11, épisode 6

7h83 : Le jour s’est levé et le groupe s’est assis. C’est depuis la bibliothèque de la Sophie-Scholl-Gesamtschule, entre le tome 12 de l’Encyclopédie Universalis et «Von der Erde zum Mond»  de notre Jules national que je déclare ouverte la 6° Journée Interculturelle Franco-Allemande du Fer à Repasser.

Un point de vue différent.

9h12 : Parce qu’elle sera fermée tout le week-end, la Banque remporte un fort succès ce matin. On se croirait dans les années 70, devant une boulangerie de la défunte RDA ;-)

9h35 : Deux cars ont accosté sur le quai côté-école.

Deux cars au quai neuf-trois-quarts.

Un car vert pour les Vierzig et un car noir pour les Quarante. En effet, aujourd’hui c’est tous ensemble que nous nous préparons à passer la journée à Phantasialand.

Du côté de la météo, tout va bien. Une légère couverture nuageuse devrait nous maintenir à une température constante de quelques degrés au-dessus de zéro. L’absence  de vent et l’humidité réduite devraient nous garantir un ressenti plus qu’agréable. L’adrenaline produite par la féerie des décors et la succession des sensations fortes devraient faire le reste. Pour faire bref (Comme certains me le demandent parfois ;-) on a du bol, on va pas avoir froid… En plus, la ville s’appelle Brühl!

10h57 : Nous sommes à l’heure pour faire l’ouverture. Vu le nombre de cars stationnés sur le parking, nous ne devrions pas trop faire la queue aux attractions.

11h17 : À vos marques, prêts…

Rendez-vous ici, à l’intérieur du parc, prêt du Caroussel, ce soir, à 17h15… Précise!

13h45 : Permettez-moi de profiter de ma pause déjeuner pour partager quelques photos prises depuis notre arrivée. Au détour d’un chemin…

17h15 : L’heure est venue… Le moment du rassemblement a sonné.

17h23 : Direction le car!

17h27 : Embarquement…

17h39 : Les deux cars se mettent en route et prennent la direction de Remscheid.

Dans le car, les discussions tournent autour des attractions phares du parc. En quête de sensations fortes, les plus aventuriers et aventurières s’interrogent les uns les autres pour savoir qui en a fait le plus; pour savoir combien de fois ils ont fait tel ou tel grand-huit… Talocan, Black Mamba, Mistery Castel, ou pire encore, le Taron! Rassurez-vous, nous avons récupéré nos 40 « Petits », entiers. Nous avons compté 80 jambes et 80 bras fonctionnels. Pour la tête, nous attendrons encore quelques jours pour savoir si l’un-e d’entre eux-elles a perdu la sienne :-)

Quant à Madame L., lorsqu’elle ne gardait pas nos sacs à dos, elle nous accompagnait, Monsieur G. et moi, sur Hotel Tartüff,  Feng Ju Palace et Maus-au-Chocolat où nous croisions parfois des élèves raisonnables pour lesquels la tête doit rester au-dessus des pieds.

Le clou de la journée reste le Taron, un « Grand-Huit » spectaculaire dont les accélérations centrifuges, centripètes et de Coriolis atteignent des valeurs records dont seule la mécanique relativiste a le secret.

 

Plan du Parc.

18h34 : Nous avons quitté l’autoroute depuis quelques minutes pour éviter les bouchons de Cologne, et ça marche… Enfin ça roule… Ça avance, quoi!

Dans une dizaine de minutes, nous allons confier nos « Petits » à leurs familles allemandes pour le week-end. Il est temps pour Monsieur G. de prendre le micro et de leur annoncer la nouvelle pour les préparer et les rassurer de sorte qu’ils apprécient tout ce qui va leur être proposé. Il nous faudra maintenant attendre lundi matin pour en savoir plus. Avec un peu de chance, ils oublieront leurs portables sous leurs oreillers ;-)

19h02 : Les derniers viennent de partir. Au revoir à tous et à lundi.

Tschüss… Viel spaß !

De votre envoyé spatial, Herr Ni von Patrick, en direct des sphères éthérées d’un monde fantastique.

Remscheid, jeudi 30 novembre

Neanderthalensis : Un Sapiens pas comme les autres.

Saison 11, épisode 5

8h38 : Le film matinal se déroule de façon habituelle, à un détail près, il s’agit d’un film « blanc ».

En effet, la neige nous a fait la surprise de tomber une partie de la nuit dernière. Néanmoins, très coutumiers du fait notamment en ces jours de l’Avent, les automobilistes allemands ont équipé leurs voitures en conséquence. La circulation est ainsi tout aussi fluide que d’habitude. Aucune inquiétude à avoir, le car de Cyrille est lui aussi équipé pour affronter la situation.

Dans le hall, ce matin.

9h32 : On décolle de la bibliothèque pour gagner le car qui va nous conduire sur les traces d’un Homme préhistorique de la vallée de Neander, très célèbre dans le coin, et aussi ailleurs dans le monde entier.

10h02 : Notre Machine à remonter le temps fait route vers la vallée de Neander. Les couloirs du temps sont légèrement embrumés ce matin mais notre Lynx garde les deux yeux grand-ouverts!

Déjà, la neige disparaît.

D’ici 25 minutes, nous devrions découvrir notre Musée.

10h38 : Mettmann, terminus du car.

Quelques consignes…

… et on descend.

Un peu de marche et nous voilà rendu aux porte du Musée de l’Homme de Neanderthal.

Le temps de prendre une ou deux photos…

12h46 : Ça y est, les affaires reprennent… La 4G est revenue. Nous sommes de retour au XXIème siecle.

Voici quelques photos de la visite.

Il y a 40.000 ans, l’Homo Sapiens Neanderthalensis et l’Homo Sapiens Sapiens.

Beaucoup plus connu, l’Homo Adidas.

Où est la copie?

Allumez le feu!

La minute du Professeur Préhisto.

L’Homme de Neanderthal tient son nom de la vallée de Neander d’où il fut exhumé en 1856. C’est Joachim Neander, son découvreur, qui donna son nom à la vallée éponyme.

13h17 : Gesamtschule en vue. Dans 2 minutes, repas à la Mensa.

13h35 : Le self.

La Mensa pour nous tout seul.

13h57 : Quelles belles tablées!!!

14h37 : À l’heure actuelle, certains sont déjà repartis avec leurs corres’ et d’autres attendent encore avec nous les leurs qui devraient terminer les cours d’une minute à l’autre.

C’est le moment pour moi de prendre congés et de vous donner rendez-vous demain matin pour un autre type de voyage extraordinaire…

15h00 : To be terminé pour aujourd’hui ;-)

De votre envoyé spécial, Herr Ni  von Patrick, en direct des Terres enneigées d’Europe du Nord.

Malus

Après tout, chacun en prend pour son grade, il n’y a pas de raison que je sois épargné. Voici donc une nouvelle espèce,  l’Homme de Darnétal.

Sapiens de Noël.

Pour les parents…
Pour les profs…
Brèves
  • Préparation du Marché de l’Avent14/11
    • Le conseil d’administration de l’Association des Parents d’Elèves (A.P.E.L.) vous invite : Jeudi 16 novembre 2017 à 18h30 à l’école pour la Préparation du Marché de l’Avent.
  • diplômes 2016-201709/11Vendredi  10 novembre : 18h15 : Remise officielle des diplômes 2016-2017 aux lauréat du collège (DNB, certification en langues, PSC1, …) en l’église Saint-François d’Assise
  • Portes ouvertes samedi 27 janvier 201818/10de 9h30 à 15h30 si vous ne pouvez-venir nous voir ce jour-là, n'hésitez pas à appeler au 02 35 60 23 79 pour demander un rendez-vous.
  • Décès03/10M. Deschamps, qui s'impliqua longtemps avec notre APEL, après la scolarisation de son fils Dominique à Saint-Victrice vient de décéder. Ses funérailles seront célébrées vendredi 06 octobre à Villers-Ecalles. Nous bénéficions encore des structures de stands qu'il réalisa dans les années 1980 et qui facilitent encore, années après années, la réalisation de nos kermesses. Toute notre sympathie et nos prières se tournent vers Madame Deschamps et leurs enfants.
  • Décès05/09M. Dominique THOREL, qui a été professeur au collège de 1972 à 2009, et a connu bien des générations de nos élèves est décédé ce mardi 05 septembre 2017. Nous regrettons cet homme bienveillant et cultivé, qui voyait d'abord dans les enfants qui lui étaient confiés des êtres uniques et des promesses d'avenir. Ses obsèques seront célébrées lundi 11 septembre à 14h00 en l'église de Val-de-Reuil.
  • Les fournitures de Rentrée24/07Notre partenaire « La Librairie Colbert » propose, cette année encore et parce que la satisfaction des familles a été totale, la fourniture des matériels nécessaires à chaque niveau de classe. Les produits ont été sélectionnés avec les équipes pédagogiques et les tarifs sont au-dessous de la grande distribution. Pour accéder à la liste correspondant à la classe de votre enfant, choisissez  le lien ci-dessous : Fournitures Collège 4e-3e rentrée 2017 Fournitures Collège 6e-5e rentrée 2017 Pack rentrée rentrée 2017 STVIC Pack rentrée STA rentrée 2017 Pour la commande en ligne des fournitures de collège, accédez au site directement par :
    • www.papeterie-colbert.fr           papeterie-colbert
    • puis sélectionnez « Collège Privé Saint-Victrice » et le niveau de classe
    • et activez avec le mot de passe « 76VICT » (majuscules !!)
       
  • Naissance04/05Madame Clémence Lepicard a donné le jour à Albane, ce jeudi 04 mai. Toute la famille se porte bien et se dit heureuse !