Semaine A
<< Juin 2019 >>
lmmjvsd
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

L’Epiphanie en maternelle

Jeudi 6 janvier, les enfants de la classe des Oursons ont pu célébrer la venue des rois mages en mangeant une excellente galette des rois apportée par Lukas.

Depuis le retour des vacances de Noël, nous avons beaucoup parlé de la venue des rois mages. Mais c’est jeudi , grâce à la gentillesse des parents de Lukas, que nous avons tous ensemble mangé la galette. Dans chaque galette il y avait 2 fèves.

Puis vendredi nous avons encore une fois dégusté une galette à la cantine : 2 nouveaux rois et 2 nouvelles reines pour la classe !

[nggallery id=57]

LES CM2 AU MUSEE DES BEAUX-ARTS : Visite de l’exposition « Rouen impressionniste »

Compte-rendu rédigé par Guillaume Benech

Le jeudi 23 septembre 2010, nous sommes allés au Musée des Beaux-Arts de Rouen pour une visite conférence sur « Rouen Impressionnisme ».

Nous sommes partis de l’école et nous avons marché jusqu’au musée. Quand on est rentrés, on a déposé nos manteaux dans des casiers et après nous avons rencontré la conférencière, Mme Hartout : elle avait l’air très gentille ! Ensuite, elle a pris des audiophones dans un sac. Elle nous les a prêtés. Pendant qu’on les branchait, nous avons aussi remarqué une statue qui était en fait un homme qui ne bougeait pas : il était tout blanc.

Après, nous sommes rentrés dans une salle. Elle était grande, elle servait de verrière, il y avait plein de tableaux, des grands tableaux, tellement grands qu’on ne voyait pas la signature !

Ensuite nous sommes allés dans la première salle de l’exposition. Nous nous sommes assis par terre, et nous avons écouté la conférencière : elle parlait des bords de Seine de Monet et de son bateau-atelier (peint en 1872), elle nous expliqua comment il peignait ses toiles, sa façon de faire des reflets : de peupliers, de bateaux…

Ensuite elle nous a amenés dans une autre petite salle ; nous y avons vu les toiles de Gauguin. Il peignait surtout la campagne. Il n’était pas comme Claude Monet qui peignait les monuments, les villes historiques. Lui, Paul Gauguin, peignait les vergers : comme les vergers sous l’Eglise de Bihorel : sur cette toile, il a voulu montrer les enfants qui jouaient derrière l’Eglise. Avant d’être peintre, il travaillait dans la bourse à Paris. Ruiné, il choisit d’aller vivre à la campagne et de se mettre à la peinture. Il voyait Rouen comme un village.

Après, nous sommes allés dans la troisième salle où nous avons découvert quelques-unes des toiles de Monet sur la cathédrale de Rouen : elles étaient magnifiques, pleines de couleur : rouge, bleu, rose, gris…Monet les a peintes dans différents endroits : dans une fabrique de vêtements, où il a dû changer à cause des femmes qui essayaient leurs vêtements, il a même dû peindre derrière un paravent ! Il a peint aussi dans une maison, qui est maintenant l’office du tourisme. Ses cathédrales sont exposées dans le monde entier : Boston, New-York…

Ensuite, nous sommes allés dans la salle dédiée au peintre Pissarro. Dans cette salle, il n’y avait que le pont Boieldieu sur les tableaux. Il l’a peint à différents moments de la journée (comme les Cathédrales de Monet) ou encore, avec du monde ; il a fait ressortir aussi la fumée des usines pour montrer l’industrie. Camille Pissarro était obligé de peindre à l’intérieur d’une maison ou d’un hôtel car dès qu’il restait trop longtemps à l’extérieur, il contractait une conjonctivite à cause de l’air.

Après nous sommes entrés dans la dernière salle : nous y avons vu des tableaux de Pinchon. Il a peint des tableaux très colorés, expressifs. Nous y avons observé son autoportrait : il a fait ressortir des choses, comme son grain de beauté qu’il a fait plus gros et il s’est mis un chapeau de fille… et aussi le train d’Amiens, qui passe au dessus de Darnétal : il a mis beaucoup de couleur : rouge, rose, gris, bleu…

Mais après ce peintre, c’était terminé, nous venions de terminer la visite d’« une ville pour l’impressionnisme ». Nous avons rendu nos audiophones, et nous sommes retournés chercher nos manteaux. Le personnage, qui, au début ressemblait à une vraie statue, n’avait pas bougé ! Après avoir repris nos manteaux, nous sommes sortis du musée. Nous n’avons même pas marché pendant trois minutes, que le bus qui allait nous ramener à l’école passait, nous avons donc fait le retour en bus.

C’était une sortie GENIALE ! J’ai adoré, les tableaux étaient magnifiques. C’était la deuxième fois que je voyais l’exposition et je l’aurais bien vue une troisième !!

Guillaume B. Classe de Cm2

Atelier écriture poétique en CM2

Tout comme l’année dernière, les élèves de ma classe apprennent lors des cours de rédaction à écrire des textes poétiques. Cette année, nous avons commencé par un poème collectif qu’ils ont intitulé L’école des prénoms. Il a été inventé à partir des prénoms des 26 élèves qui composent la classe de CM2. J’ai le plaisir de vous le présenter. Bravo à tous les élèves pour leur imagination (à part les prénoms, tout ou presque n’est que fiction !).

Tatiana Christophe

L’école des prénoms

Adrien ne pige rien.

Alexandre n’est pas tendre.

Alexis récite sa poésie.

Angéline n’écrit pas sur les lignes.

Arthur joue à la voiture.

Axel fait de la pâte à sel.

Clémence dessine la France.

Elisa se casse le bras.

Guillaume court sur l’hippodrome.

Jeanne a souvent le bonnet d’âne.

Juliette, ça, c’est une pipelette !

Laura ne connaît que les A.

Laure, en sport, elle vaut de l’or.

Manon pose son addition.

Margaux efface le tableau.

Mathilde n’est pas timide.

Mélissa, les maths, elle n’aime pas ça.

Mila chante : « Tralalala… ».

Paul n’a pas de bol.

Sophia-Maria dit : « Deutsch, Ja ! ».

Tom est un vrai p’tit homme.

Valentine, oh, la coquine !

Victor a tort.

Violette, son cerveau, c’est un vrai casse-tête !

Yanis est le roi de la glisse.

Et Yanis finit son exercice.

Pour finir, Tatiana est notre maîtresse sympa !

La classe de CM2

STAGES DE TENNIS

Pour faire du sport durant les vacances de Noël

à partir de 6 ans et jusque 16 ans (groupes de niveaux)

Dans la salle chauffée de Darnétal

du lundi 27 au jeudi 30 décembre 2010

entre 14h00 et 17h00

pour 45€ seulement

faites un stage de tennis dirigé par Julien (moniteur B.E.)

inscriptions au 06 74 05 00 29

DP3

Intervention du 23/11/2010 sur les métiers de la propreté

Les élèves de l’option « découverte professionnelle 3 heures » ont eu la chance de recevoir Mlle Amélia ROTAR, représentante de la Fédération des Entreprises de la Propreté (FEP), qui les a éclairés sur ces métiers méconnus du public.

Tout d’abord, elle a présenté un diaporama sur divers types de pollution de manière à amener ensuite une activité de groupe sur les métiers et les techniques employées dans différents lieux pour nettoyer ou désinfecter. Amélia leur a ensuite proposé de participer à un concours dont le but était de créer le meilleur slogan pour les métiers de la propreté. Cette intervention a permis de sensibiliser les élèves aux métiers de la propreté.

Elle s’est très bien terminée et les élèves sont repartis avec le sourire et beaucoup de connaissances concernant ces métiers inconnus.

Pour les élèves de DP3,

Danaé Bocquet et Antoine Delestre

BIENVENUE A NOS JEUNES INFIRMIERES

Depuis le 6 décembre, nous avons accueilli avec grand plaisir à Saint-Victrice Emmanuelle et Stéphanie, étudiantes en troisième année de l’Institut des soins Infirmiers.

Elles effectuent au collège leur stage de Santé Publique .Le thème de ce stage est «  L’initiation aux gestes qui sauvent et aux premiers secours ». Leurs interventions se feront devant les élèves de nos trois classes de quatrième.

Cette semaine, elles ont élaboré un questionnaire destiné aux élèves, pour les tester sur leurs connaissances ainsi que sur leurs désirs éventuels en matière de sécurité.

Cette prise de contact leur permettra de mettre en œuvre une action afin de répondre au mieux aux besoins de leur public.

Ce stage se déroule en deux parties : deux semaines jusqu’aux vacances de Noël et encore deux autres semaines début Janvier. A cette période, elles seront capables de mettre en œuvre une intervention pédagogique et pratique dans chaque classe et ont déjà prévu un rendez-vous avec un formateur de la Croix-Rouge pour expliquer aux élèves le maniement d’un défibrillateur ainsi que d’autres techniques, comme la position latérale de sécurité.

Nous apprécions leur dynamisme et leur gentillesse ; souhaitons-leur un bon stage parmi nous.

A.M. LE BOCQ

Cross departemental UNSS

C’est dans des conditions climatiques difficiles : -5° degrés et de la neige, que trois représentants du collège se sont retrouvés mercredi sur le terrain sportif d’Yvetot.

Jules, Maxime et Alexis n’avaient pas de grandes prétentions dans cette épreuve, mais ils avaient la fierté de représenter leur établissement parmi plus de 400 concurrents . Le froid ayant vite eu raison des organismes, le chocolat chaud de l’arrivée fut des plus appréciés … !

Bravo encore à nos trois garçons pour cette belle participation à ce cross

ALLEMAGNE 9e jour

La Mensa

Pour notre dernière journée complètement allemande, nous avons visité ce matin, la grotte de Dechenhöhle. Stalactites, stalagmites, draperies et macaronis ont ravi nos yeux. La température extérieure de 2 ou 3°C est passée à 10°C lorsque nous sommes passé à l’intérieur.

A la sortie, la neige continuait de tomber, et n’a eu de cesse de recouvrir de son manteau tout ce qu’elle trouvait sur son passage jusqu’à notre retour à la Mensa où nous avons pris notre déjeuner.

Aussitôt notre repas avalé, notre car nous a descendu dans le centre-ville de Remscheid où les élèves ont pu durant une heure faire leurs dernières petites emplettes, et notamment acheter leurs bouquets de fleurs.

De retour à l’école pour 15h45, nous avons assisté au désormais traditionnel Kaffeetrinken qui réunit chaque élève avec son correspondant et sa famille allemande autour de gâteaux et pâtisseries diverses préparés par eux et partagés dans la non moins célèbre Mensa.

17 heures… Le moment est venu pour chacun de regagner ses appartements, faire le tour des pièces de la maison… Salle de bains, chambre, garage… Penser à regarder sous le lit… Objectif : faire ses bagages et surtout ne rien oublier.

Demain 8h00 ; c’est le départ.

[nggallery id=115]

ALLEMAGNE 10e jour : Le Retour

embarqués avec larmes et bagages

Ce matin, à 8 heures, comme prévu, nous avons quitté Remscheid. A l’occasion de notre départ, l’Allemagne avait revêtu son grand manteau blanc, très à la mode en ce moment. A la fois tristes de laisser derrière eux leurs correspondants et leurs familles allemandes, et joyeux de retrouver leurs maisons (et oserais-je dire leur collège…), ils ont embarqué avec larmes et bagages.

Après quelques heures de route sans problème et deux arrêts programmés, nous continuons notre route, en terre française, vers le collège Saint-Victrice où nous devrions arriver comme prévu vers 17 heures.

Il est 14h57 et la circulation autoroutière ne présente actuellement ni obstacle ni ralentissement.

Merci de vous souvenir que notre car souhaiterait pouvoir accéder au parking sans difficulté.

A tout de suite…

Pour les parents…

Pour les profs…

Brèves

  • Le JSN change de support09/05Après quelques mois d'expérimentation d'un blog, nos articles vont être disponibles pour le grand public. En attendant, suivez le fil de l'actualité en cliquant ici  
  • Naissance29/04Hélène Codevelle, éducatrice au Jardin d'enfants, vient de mettre au monde un petit Alix. Tous nos voeux accompagnent l'enfant et ses parents.
  • Naissance22/04Maud (assistante à l’école Saint-Victrice) nous a annoncé la naissance d’Édouard le 12 avril. Nous nous réjouissons avec ses parents.
  • Collecte de la Banque alimentaire08/04Grâce à la générosité des clients et à la présence des collégiens (et des adultes qui les accompagnaient), il y a eu 1986 Kg de nourriture récoltés. Cela représente près de 4 000 repas. Merci à tous.
  • retour du ski30/03l'arrivée vers 8h30 se confirme
  • le Journal sans Nom07/01Pour lire les reportages de l'Institution, cliquez ICI
  • Portes ouvertes samedi 26 janvier 201910/12de 9h30 à 15h30 si vous ne pouvez-venir nous voir ce jour-là, n'hésitez pas à appeler au 02 35 60 23 79 pour demander un rendez-vous.