<< Avr 2019 >>
lmmjvsd
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

parents

LA DISCIPLINE, UN JEU D’ENFANT

A l’initiative des APEL (associations des parents d’élèves de l’enseignement catholique) des écoles Sainte-Thérèse-d’Avila et Saint-Victrice, Mme Brigitte Racine a proposé une conférence de près de 2 heures sur le thème de la discipline. Cette infirmière et psycho-thérapeuthe canadienne est le promoteur d’une méthode nommée « Educoeur ». Il s’agit d’inviter les parents comme les éducateurs à asseoir leur autorité et leur pratique de la discipline, avec les enfants comme avec les jeunes, sur la manifestation de l’affection. « Il n’y a pas de discipline sans amour », scande-t-elle.

Les quelques 140 personnes présentes vendredi soir 13 avril dans les locaux du collège de l’Institution Saint-Victrice ont écouté avec grand intérêt cette conférencière vive et convaincante. Parents, enseignants ou éducateurs présents ont pu reconnaître des situations familières, très quotidiennes, dans les nombreux exemples pris. A la sortie, les échanges se sont poursuivis avec Mme Racine et quelques idées fortes semblent avoir inspiré les participants. « Si on s’intéresse à l’enfant surtout quand il proteste ou qu’il agit mal, on lui confirme qu’il a raison de mal faire ! Ayez en tête de consacrer plus de temps aux moments qui vont bien qu’à ceux qui vont mal ! Votre enfant sentira qu’il a donc plus d’avantages à ces moments-là ! » a répété une enseignante de maternelle, qui a bien vu que cette attitude réduisait énormément les caprices et attitudes agressives des petits.

 

« Quand ça ne va pas bien avec un enfant, c’est qu’il lui manque quelque chose » a insisté Brigitte Racine. A charge pour celui qui s’en occupe de percevoir le manque, peut-être seulement un temps d’attention personnelle. Et, parmi les attitudes proposées, on notait « la chaise du bonheur, qui valorise l’enfant dans la classe » ou les gestes qui permettent à un enfant de devenir autonome, donc responsable de ses actes. « Un petit ne peut pas refuser d’aller à la crèche ; c’est une nécessité. Mais on peut lui accorder de se préparer en ayant une part de choix : par exemple dans son vêtement. », suggère l’intervenante.  « Cette démarche entre bien dans le projet éducatif de notre établissement, puisque nous souhaitons que l’enfant soit au centre des apprentissages et que chacun soit reconnu dans sa singularité, comme membre à part entière de la communauté scolaire de Saint-Victrice », confirme Mme Christophe, la directrice de l’école primaire Saint-Victrice.

Le dynamisme des parents d’élèves et de Mme Sauvageot notamment ont permis que cette soirée rencontre une audience large et soit accessible à un grand nombre de personnes.

Conférence sur l’éducation

Brigitte Racine sera dans les murs de Saint-Victrice, le vendredi 13 avril à 20h00, pour expliquer aux adultes sa démarche éducative.

La soirée est organisée par les APEL de Sainte-Thérèse d’Avila et Saint-Victrice. Chacun peut y venir : parent, éducateur, animateur, enseignants, …

Les participants sont toujours enthousiastes et satisfaits à la sortie.

Participation financière libre.

Vous découvrirez lors de cette conférence la méthode ESTIME, qui vous aidera à intervenir dans les situations difficiles. Vous développerez des outils qui vous permettront de garder votre calme, pour parvenir à aider réellement les enfants et les adolescents dans diverses situations, comme par exemple :

•lors de crises, de cris et de conflits ;

•lors du refus de la part des jeunes d’exécuter une tâche que vous leur demandez ;

•lors de discussions tendues ou d’opposition pure et simple ;

•lors des repas, du coucher, des devoirs, etc.

Cette méthode est valable à la maison, à la garderie et en classe. Elle propose également des pistes de réponses aux questions que se posent tous les parents et les éducateurs.

Devrais-je récompenser mon enfant, et, si oui, comment ?

•Devrais-je le complimenter, et, si oui, comment ?

•Devrais-je faire participer mon enfant aux tâches familiales ? Si oui, quand et comment ?

•Devrais-je punir mon enfant, s’il a déjà été puni à l’école ou à la garderie ?

•Quels sont les effets de la punition corporelle ?

•Est-ce bon de mettre mon enfant en retrait ?

•Que faire lorsque mon enfant ne veut pas réparer son tort ?

•Comment me faire écouter de mon enfant ?

•Comment parler à mon enfant de ses erreurs et de ses difficultés ?

•Etc.

Vous pouvez vous inscrire via notre adresse

apelsaintvictrice@gmail.com

afin de réserver votre place et faciliter l’organisation.

ASSEMBLEE GENERALE

Vous trouverez en annexe le projet de statuts modifiés.
RdV le 30 septembre dès 20h00, avec l’ensemble des parents d’élèves de Saint-Victrice pour mieux comprendre le fonctionnement de l’Institution et élaborer des projets avec l’ensemble des familles.
Projets de statuts pour l’APEL ici.

ASSEMBLEE GENERALE DE L’UDAPEL

Le samedi 06 novembre 2010

 

A l’initiative de Mme Claye, l’ensemble des APEL de Seine-maritime s’est retrouvé à Saint-Victrice pour son assemblée annuelle.
Dès 8h00, les mamans de l’APEL se sont activées avec les responsables départementales de l’UDAPEL pour accueillir une cinquantaine de représentants des associations de parents d’élèves de notre département. Mme Sauvageot, Mme Claye, Mme Turpin et Mme Nibeaudo ont veillé à la qualité de ma réception.
Après un bref mais excellent film retraçant l’histoire des 80 ans des APEL, la vie de cette composante essentielle de nos établissements a été détaillée. La présidente, Frédérique Quevilly, a beaucoup insisté sur les points suivants : le chargé de mission,l’aide juridique, la formation, les réunions de secteurs, le réseau, BDI, le réseau BCD, et les aides financières que l’UDAPEL peut ponctuellement apporter à tel ou tel établissement.
Pendant ce temps, Mme Nibeaudo notait scupuleusement toutes les idées que les parents pourraient mettre en oeuvre à Saint-Victrice. Notre APEL, déjà si dynamique, ne va pas manquer de contribuer à la vie intense de l’Institution.
Pour les parents…
Pour les profs…
Brèves