Sc. Physiques

sciences physiques : réalisation d’une station d’épuration à petite échelle

Les élèves ont réalisé dans le cadre de la 2ème partie de ce projet deux affiches : une sur les autres énergies renouvelables comme la biomasse et les centrales géothermiques et une autre sur les solutions écologiques apportées à l’heure actuelle qui permettent de préserver l’aspect environnemental de la planète.

Ensuite les élèves ont fabriqué une station d’épuration miniature en reprenant cependant les étapes essentielles du procédé de retraitement des eaux usées d’une telle station. Des vannes à sphère ont été fixées dans des bacs en plastique à l’aide d’écrous de serrage. Des joints d’étanchéité ont, bien sûr, été ajoutées pour éviter les fuites du mélange d’eaux usées que l’on ajoutera. Le premier bac en plastique, muni de deux vannes, correspond au prétraitement des eaux usées afin de retenir les matières les plus volumineuses comme les feuilles, les matières plastiques ainsi que l’huile qui peut être contenue dans le mélange. Celle-ci, étant moins dense que l’eau, sera évacuée avec la vanne du haut. La grille placée au dessus du bac permet de retenir ces « fameuses » matières volumineuses. C’est le procédé de dégrillage et de déshuilage d’une station d’épuration.

Le 2ème bac en plastique, muni lui aussi d’une vanne, est le traitement biologique qui permet l’absorption des polluants organiques par des micro-organismes. Des sachets de levure sont ajoutés dans ce bac, on y injecte de l’oxygène à l’aide d’un petit aérateur muni d’un diffuseur afin que les levures dégradent les matières organiques et les bactéries naturellement présentes dans l’eau.

Un 3ème bac, muni d’une vanne également, permet la décantation des argiles et des micro-organismes . En effet, la matière organique, ici le glucose, est consommée par les micro-organismes par une aération plus longue en dioxygène et on ajoute du chlorure ferrique pour la floculation des argiles.

Les élèves ont également modélisé les différents éléments d’une station d’épuration à l’aide de gobelets, de boîtes à camembert, recouverts de papier aluminium reliés entre eux par des pailles pour symboliser les différentes évacuations. Les boîtes à camembert symbolisent les épaississeurs de boue et les flottateurs qui permettent de récupérer les boues en surface que l’on peut trouver dans une station d’épuration. Les gobelets, quant à eux, symbolisent les tours de lavage de l’air et les tours de lavage des fumées de ces stations.

UNE JOURNEE FORMIDABLE !

Le 10 juin, les 7 élèves participant au jury du prix « Sciences en Toutes Lettres » ont clos cette activité ayant eu lieu toute l’année par une journée organisé par la DAC du rectorat de Rouen.

Nous avons d’abord été reçus à l’Hôtel de Ville. Cela a commencé par un sympathique petit déjeuner puis, nous nous sommes dirigés vers la salle des mariages où le palmarès a été proclamé par deux élèves du collège G.Fébus d’Orthez devant trois cents élèves de l’académie de Rouen. Le vainqueur fût le « le paradis des bonobos » de Claudine André mais personne n’était présent pour recevoir son prix. C’est donc Jean -Baptiste de Panafieu qui a été récompensé pour ses deux livres : « la préhistoire des hommes » et « Sur les traces de Darwin ».

Puis, nous sommes allés au théâtre des deux rives pour voir le film « Darwin ®évolution » tourné en Normandie avec comme interprète principal, Jean-Pierre Marielle.

Ensuite, nous sommes allés manger dans le centre de Rouen afin de faire visiter notre belle ville aux élèves venus d’Orthez que nous hébergions pour l’occasion.

Après le repas, retour au Muséum d’Histoire Naturelle pour une conférence sur les têtes Maori (Rouen a restitué la sienne à la Nouvelle-Zélande en 2007), puis visite de l’exposition : « naturalisme de grande surface ». Nous y avons découvert des tableaux par exemple celui ci-dessous fait avec des matériaux de récupération comme des capsules de bière (on dirait des moustiques).

Enfin, nous avons présenté le livre que nous avions élu puis avons discuté avec Jean-Baptiste de Panafieu qui nous a dédicacé 2 livres : « la préhistoire des hommes » et « Sur les traces de Darwin ».

Ce fut une excellente journée pour tous les élèves ainsi que le professeur !

P.S. : A la rentrée, le thème de « Science en toutes lettres » sera les mathématiques et le monde.

Un escargot dont l’originalité est que la coquille soit faite d’un casque de moto

Crâne de mort vu du dessus fait avec des capsules de bière

 

Visite de la station Emeraude

Les 10, 13 et 14 novembre, les trois classes de cinquième ont visité la station de traitement des eaux usées Émeraude située au Petit-Quevilly. Cette sortie pédagogique annuelle est l’occasion pour les élèves de notre institution de comprendre le cours de sciences physiques en observant la mise en pratique industrielle de la partie « séparations des constituants d’un mélange ». Il s’agit en fait d’illustrer les notions de décantation, de filtration et de centrifugation abordées en classe. Cette sortie est également l’occasion de faire prendre conscience aux élèves de la difficulté d’obtenir une eau limpide, à fortiori potable et de se rendre compte du caractère précieux de l’eau. La visite commence par le visionnage d’une courte vidéo sur le cycle d’une goutte d’eau de son captage à son retour dans le milieu naturel. Puis, devant la maquette du site, vient une explication du parcours de l’eau dans la station de traitement des eaux ainsi que le traitement des boues. Enfin vient la visite des installations (quelle odeur d’après certains !). Pendant toute la visite, la plupart des guides furent passionnants, patients et très pédagogues avec des élèves posant de nombreuses questions. Nous les en remercions.

[nggallery id=31]

Brèves
  • Collecte de la Banque alimentaire15/04

    Grâce à la mobilisation des quelques familles, de collégiens et d'amis, nous avons pu recueillir 3191 Kg de nourriture au Super U de Bihorel lors de la Collecte de printemps (10, 11 et 12 avril 2021)

  • Résultat de l'élection au CMJ...23/03

    Le scrutin pour le Conseil municipal des jeunes de Bihorel s'est déroulé la semaine passée, sous la responsabilité opérationnelle d'Oriana Passérieux.

    Les élèves Bihorellais de Saint-Victrice auront des représentants :

    • au collège : 
      • Rose Thirel (5A)
      • Charles Vacaresse (4C)
    • à l'école :
      • Anaëlle Cutulic

    Félicitations Anaëlle, Rose et Charles !!!

  • Naissance06/01

    Mme Vébobe (secrétaire et "voix de Saint-Victrice") a donné naissance à Kéilha, une ravissante petite fille arrivée le 31 décembre, au crépuscule de 2020.

    Joie et et santé au bébé et à sa famille !

  • Collecte de la Banque alimentaire12/12Grâce à la générosité des clients et à la présence des collégiens (et des adultes qui les accompagnaient), il y a eu 3 600 Kg de nourriture récoltés. Cela représente près de 7 200 repas. Merci à tous.
  • Célébrations de Rentrée08/09

    à Sainte-Thérèse-d'Avila : 10 septembre 2020

    à Saint-Victrice : 25 septembre 2020

  • Le JSN change de support09/05Après quelques mois d'expérimentation d'un blog, nos articles vont être disponibles pour le grand public. En attendant, suivez le fil de l'actualité en cliquant ici  
  • le Journal sans Nom07/01Pour lire les reportages de l'Institution, cliquez ICI
  • Naissance21/10Mme Hamadouche, l'une des aimables secrétaires de notre Institution, a donné naissance à Ilyan, un petit (mais déjà grand !) garçon né le 20 octobre 2018. Compliments aux jeunes parents !
  • Sainte Thérèse d'Avila15/10Bonne fête aux Thérèse et à notre école, dédiée par ses fondateurs à cette grande sainte. Aujourd'hui, 15 octobre, nous fêtons celle qui a fondé l'un des ordres religieux les plus connus : les Carmélites. Que la grandeur de ses prières nous accompagne... aussi souvent que possible !  
  • Pour les relations parents-enfants : la cahute08/10A l'initiative de M. Sibenaler, l'association la Cahute propose des activités favorisant la rencontre enfants -parents (entre 3 et 12 ans, environ). Réunion d'information MERCREDI 10 OCTOBRE à 19h , au 44 rue Verte à Rouen.