LE DIABLE DANS L’ÎLE, PAR JEAN VEROUGSTRAETE

Le Diable dans l’île

par Jean Verougstraete

Le Diable dans l’île raconte l’histoire d’un enfant de conquistador espagnol, Diego, lors d’une escale dans une île en plein Pacifique. L’équipage et lui rencontrent des indigènes. Diego est aussitôt charmé par leurs visages innocents et leur manière de rire, la rencontre se passe très bien.
Mais le capitaine du bateau capture des Indiens pour les christianiser. Heureusement, Diego les délivre et s’enfuie avec eux à la nage.

Le lendemain, les Espagnols trouvent un stratagème pour dérober tous les cochons élevés par les Indiens et pleins de fruits.

Pendant ce temps, Diego se réveille sur la plage, il a failli se noyer et se rend compte que l’île est en train de brûler. Ce sont les Espagnols qui ont mis le feu. L’adolescent rencontre trois filles, qui lui fourniront des flèche et des arcs. Avec elles, ils retrouvent Mehani, un des Indiens qu’il a délivré des Espagnols. Il les aide avec d’autres guerriers indigènes à tuer quelques soldats qui se sont regroupés pour incendier l’île. Diego blesse également son grand frère Felipe d’une flèche dans la joue.

Une fois les soldats repartis, la vie reprend son cours normal ou presque. Diego (ou Tiko dans la langue de l’île), est suspecté d’avoir réveillé les esprits de l’île. En effet des choses étranges se passent : il y a des vols de paniers de fruits, des ombres étranges sont aperçues et une femme a été assommée par un prétendu esprit. Plus tard un guerrier venu défier l’esprit meurt, poignardé dans le dos, puis une habitation prend mystérieusement feu. C’est celle de la jeune fille dont il est tombé amoureux : Itia. Heureusement Diego la sauve des flammes ainsi que sa grand-mère. Une autre jeune fille vient l’aider mais elle meurt ainsi que la mère d’Itia.

Pendant ce temps-là, une assemblée se déroule pour décider du sort de Diego et il est jugé coupable des crimes qui sont arrivés.

Une fois les personnes défendant Diego rentrées, chacun échange les mauvaises nouvelles.

Pour prouver son innocence, Diego décide d’aller combattre lui-même l’esprit démoniaque.

Quand il commence à gravir le mont où est censé se trouver l’esprit, il découvre Itia qui le suit. Ils gravissent ensemble le mont sous une chaleur de plomb.

Soudain, un coup de feu retentit. Heureusement, il les manque et vient se ficher dans la roche. Diego et Itia se jettent sous un rocher. Aussitôt après, un deuxième les loupe également Diego en déduit que le tireur a deux arquebuses.

Il court pour se rapprocher du sommet, il compte dix-huit secondes et un autre coup de feu retentit. Il en déduit que le tireur met dix-huit seconde à recharger une arquebuse. Ce doit donc être un très bon soldat !

Il dit à Itia de compter quinze secondes et de se cacher sous un autre rocher. Ils progressent ainsi pour rejoindre les grottes où le tireur se cachait.

Diego décide de passer par l’autre flanc de la montagne pour le surprendre par derrière en supposant qu’un tunnel reliait la grotte du tireur et les deux autres grottes à coté.

Pendant que Diego rampe dans la grotte qui rétrécit de plus en plus, le tireur ne se doute de rien…

Diego et Itia vont ils survivre ? Vont-ils arrêter le mystérieux tireur ? Vous le saurez en lisant le livre !

J’ai beaucoup aimé ce roman, pas très long et très immergeant dans l’univers des personnages. On découvre comment les Indiens vivaient au XVIe siècle, avant l’arrivée des Conquistadors.

  • Recrutement Service civique
    Pour la rentrée 2024, l’Institution Saint-Victrice recrute 4 jeunes en mission de Service Civique pour des fonctions éducatives, comme : accompagnement aux devoirs animations sportives groupes de besoins ou d’activités … Si tu as envie de découvrir le travail en milieu scolaire, contacte dominique.tamarelle@saintvictrice.fr 
  • Les fournitures scolaires prévues pour la rentrée 2023
    Accès direct
  • Collecte pour la Banque alimentaire
    2 917 kg de nourriture ont recueillis grâce à nos collégiens et à tous les adultes qui ont participé les 31 mars, 1et 2 avril.
  • 2 917 Kg
    C’est le résultat de la dernière collecte de la Banque alimentaire au Super U de Bihorel avec l’aide de nos collégiens et des amis. C’était les 31 mars, 1 et 2 avril 2023. Merci aux clients !
  • Les CP et le musée des Beaux Arts…
    Notre proximité avec le musée des Beaux Arts à Rouen est une chance exceptionnelle pour nos élèves pour découvrir l’ART. Dans le cadre de notre projet d’année sur l’EAU, les CP ont bénéficié d’un échange avec une conférencière et d’un atelier peinture. Merci aux élèves pour leur qualité d’écoute et pour leur talent ! Merci… Lire la suite : Les CP et le musée des Beaux Arts…
  • Actifs pour ELA
    Les écoliers de STA et les collégiens ont été efficaces ! 1600,70 € ont été remis à l’association ELA en cette fin d’année. Merci à tous et bravo pour votre solidarité !
  • Collecte de la Banque alimentaire
    Les 26, 27 et 28 novembre 2022, 37 collégiens accompagnés d’adultes (parents, professeurs, amis) ont permis de collecter 3 545 kg de nourriture au Super U de Bihorel. Bravo et merci pour ceux qui en ont besoin !
  • Dons pour ELA
    La générosité des familles et des enfants s’est confirmée. Plus de 1 500€ ont été remis à l’association ELA à la suite des dictées, courses et collectes de fin octobre 2022 dans nos 3 établissements.
  • Naissance
    Clémence Leclerc (Mme Mulot depuis quelques semaines !), aide-maternelle à Saint-Victrice, a donné le jour à Basile, ce mardi 26 avril. Le bébé et la maman se portent bien.
  • Collecte pour la Banque alimentaire
    Grâce aux clients et à nos collégiens (bien accompagnés par des adultes), 2 741 Kg de nourriture ont été récoltés lors des journées de  collecte au Super U de Bihorel (début avril 2022). Bravo à tous les participants !
  • cérémonie de remise des diplômes
    VENDREDI 12 NOVEMBRE au Foyer municipal de Bihorel à 18h30   Les lauréats et leurs familles sont accueillis dès 18h00, et sont conviés au cocktail qui suivra
  • (pas de titre)
    Nous venons d’apprendre le décès de Michel DUFAYET, qui fut instituteur dans notre école jusqu’à sa retraite, en 1990. Il restait attaché à notre Institution et passait parfois nous faire un signe d’amitié. Ses obsèques seront célébrées vendredi 22 octobre 2021, à 14h30 à St Martin du Vivier, sa paroisse.
  • Collecte de la Banque alimentaire
    Grâce à la mobilisation des quelques familles, de collégiens et d’amis, nous avons pu recueillir 3191 Kg de nourriture au Super U de Bihorel lors de la Collecte de printemps (10, 11 et 12 avril 2021)
  • Résultat de l’élection au CMJ…
    Le scrutin pour le Conseil municipal des jeunes de Bihorel s’est déroulé la semaine passée, sous la responsabilité opérationnelle d’Oriana Passérieux. Les élèves Bihorellais de Saint-Victrice auront des représentants : au collège :  Rose Thirel (5A) Charles Vacaresse (4C) à l’école : Anaëlle Cutulic Félicitations Anaëlle, Rose et Charles !!!
  • Naissance
    Mme Vébobe (secrétaire et « voix de Saint-Victrice« ) a donné naissance à Kéilha, une ravissante petite fille arrivée le 31 décembre, au crépuscule de 2020. Joie et et santé au bébé et à sa famille !