<< Avr 2019 >>
lmmjvsd
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5

Des roses des sables pour le goûter

Vendredi 16 décembre, les MS et GS ont préparé des roses des sables.

Ils ont dégusté les chocolats, l’après-midi, juste avant de se souhaiter de bonnes vacances et un joyeux Noël.

Pour réaliser de jolies roses des sables, il faudra suivre leur recette :

ROSES DES SABLES

150 g de corn-flakes nature (pétales de maïs),

250 g de chocolat noir, blanc ou au lait spécial dessert

125 g de végétaline

  • Casse le chocolat dans un bol, ajoute la végétaline.
  •  Demande à un adulte de mettre le saladier au four à micro-ondes pendant environ 1 mn. Attention le chocolat, c’est fragile. Procéder en plusieurs fois pour plus de sécurité.
  •  Ajoute les corn-flakes.
  •  Mélange jusqu’à ce que les céréales soient bien enrobées de chocolat.
  •  Avec une cuillère, fais des petits tas sur une feuille d’aluminium. (Les plus gourmands feront des gros tas avec une grande cuillère.)
  •  Laisse-les refroidir sur le rebord de la fenêtre par exemple, décolle les roses des sables quand elles sont prises.
  •  Tu peux les conserver dans une boîte au réfrigérateur pendant plusieurs jours.

Le père Noël à l’école

Pendant les vacances le père Noël est aussi passé dans la classe. Il avait déposé 3 cadeaux sur le tapis…

Quelle surprise en arrivant dans la classe mardi matin !
3 cadeaux nous attendaient sur le tapis.

Au début personne ne les voit, puis Edouard remarque le premier ces 3 paquets et court vite en informer les autres qui viennent tous vérifier l’information. Malheureusement on ne peut pas les ouvrir tout de suite, il faut attendre l’arrivée de tous les copains.

Le moment tant attendu arrive ! Les paquets sont ouverts un par un, des petites voitures pour le coin garage et une mallette de docteur pour le coin poupée. Ces nouveaux jouets sont rapidement utilisés !!!

[nggallery id=17]

FRAC : « une oeuvre dans un établissement »

Le collège accueillera, dès le 3 janvier, une oeuvre du FRAC : Décalages de Tom Evans.

Cette action résulte d’un partenariat entre l’Education Nationale et le Fonds Régional d’Art Contemporain de Haute Normandie. Elle entend ainsi favoriser la rencontre avec l’oeuvre d’art en proposant gratuitement aux établissements scolaires le prêt d’une oeuvre choisie parmi une sélection dans la collection « Inventaire » du Frac de Haute-Normandie.

Cette action permet de développer une approche pédagogique en arts plastiques.

Tom Evans Décalages, 1983 4 photographies .

Une séance de verbalisation d’une heure sera menée avec toutes les classes du collège. Ils pourront appréhender, comprendre et émettre un avis sur cette oeuvre.

Suite à la présentation, certaines classes feront un travail plastique.

Edith Dubois

HISTORIQUE BREF

Un donateur, M. Boulen fut à l’origine de l’orphelinat qu’il créa en 1872. Ce père de cinq enfants se réjouit quand une des filles, Cécile, devient religieuse de Saint –Vincent de Paul et entre en religion sous le nom de Sœur Thérèse d’Avila. A cette occasion, son père lui donna en dot l’orphelinat, par convention avec la Maison-mère de Paris.

Cet établissement abritait un orphelinat de garçons, un orphelinat de filles et une école libre de filles.

En 1903, des classes externes ferment et ne rouvriront qu’en 1925 sous la direction de Mme Pichard, dans les baraquements abandonnés par l’armée anglaise après la guerre de 1914-1918.

En 1922 ou 1923, la partie centrale de l’orphelinat est ravagée par un incendie.

En 1939, l’école de filles quittera les baraquements et sera transférée dans une partie de l’orphelinat et prendra le nom de « Sainte Thérèse d’Avila »

Depuis 2008, l’Ecole Sainte-Thérèse d’Avila est associée à l’Institution Saint-Victrice.
 

Editorial de Mme Testu

LE LATIN, UNE LANGUE FAMILIERE

Depuis le mois de septembre, plus d’une vingtaine de cinquièmes latinistes ont découvert qu’ils parlaient déjà la langue de Cicéron. Le domaine de la publicité (Rhinomer, Efferalgan, Juvena, Mars, Bifidus…) et le vocabulaire du quotidien (agenda, lavabo, album, index…) ont fourni leur premier terrain d’étude et montré la persistance de cette langue “morte”. Chaque jour, les élèves découvrent de nouveaux mots latins pour mieux apprendre leur langue et d’autres, comprendre les bizarreries de l’orthographe et constituer des familles de mots.

Le latin est aussi l’occasion de connaître la maison romaine en 5ème, la condition de l’esclave, les métiers et le clientélisme en 4ème et plein d’autres aspects en 3ème. Bientôt, nous aborderons les aspects plus politiques de Rome. Les textes choisis construisent chez l’élève des références qu’il pourra citer et permettent de porter un regard critique sur les apports littéraires plus contemporains.

L’apprentissage des déclinaisons se fait en classe en “rapant” légèrement et les révisions à la maison. Les contrôles sont nombreux et les 20/20 aussi… Bref, de quoi intéresser les futurs littéraires mais aussi pharmaciens, biologistes, fleuristes ou tout autre passionné de Sénèque ou de Phèdre.

Martine Testu

Match Profs-élèves

Un temps fort pour le collège et une leçon de vie pour les collégiens (sic)

L’après-midi de ce mardi était sportive. Les classes de 5e, 4e et 3e se rencontraient pour déterminer l’équipe qui emporterait le droit de défier les professeurs. A ce jeu, les 3e A furent invincibles, même s’il faut saluer la performance des élèves de 5e B.

MAIS…

Cette année encore, malgré une résistance valeureuse des élèves de 3e A (soutenus et encouragés par leurs camarades et par leur professeur de lettres, Mme Trémauville), le match de volley-ball de cemardi 13 décembre a vu le triomphe des enseignants.

Il faut reconnaître que la puissance de MM. Chupin et Pichou, la dextérité de M. Dumouchel, la grâce aérienne de M. Quibel, la ténacité habile de Mme Goëb, le sens technique de M. Michel, la vision périphérique de M. Nivon, l’art de la passe de M. Sibenaler… et la vigueur du soutien de l’équipe éducative, oui, tout cela constituait un trop fort obstacle pour nos jeunes gens.

Un temps menacée, la Dream team pédagogique a su retourner la tendance pour s’imposer, sous l’arbitrage impartial de M. Oural.

Rappelons que l’équipe des élèves était composée de Grégoire, Paul, Olivier, Quentin, … et les autres.

L’admiration des élèves pour leurs maîtres s’en est trouvée encore renforcée, à l’image de Noure qui est maintenant « supportrice officielle » des professeurs.

Le score final est donc de 25/19 et 25/7.

Bravo encore aux professeurs.

[nggallery id=102]

Atelier BRIDGE

NOUVEAU A SAINT-VICTRICE et ouvert aux élèves de 6e

un ATELIER BRIDGE

à partir du lundi 09 janvier 2012

en salle B21

Pourquoi ne pas développer autrement ses qualités d’analyse, voire renforcer une approche mathématique ?

Les ateliers bridge existent depuis le début des années 90. Sous un aspect ludique, le bridge se positionne comme une activité intellectuelle qui vise à développer chez les jeunes la stratégie, l’anticipation, la maîtrise de soi, la déduction, l’analyse, la mémorisation, la logique. Tous les éléments nécessaires aux enfants pour réussir leur future vie d’adulte.

Les témoignages d’enseignants démontrent que le bridge apprend à se concentrer, à être attentif, à prendre des décisions. Le fait de jouer en association avec un partenaire développe le sens de la communication, donc l’esprit d’équipe.

En fin de primaire, il nécessite des efforts simples, mais multiples : calcul mental, observation, déductions.

La période du collège, qui présente souvent des difficultés de passage du concret à l’abstrait, est certainement celle où le bridge apporte le meilleur complément de transition entre le particulier et le général.

Viens nous rejoindre chaque lundi, de 16h30 à 17h30.

Renseignements auprès de M. Chupin

 

Fichier word ici.

Pour les parents…

Pour les profs…

Brèves